Alena Longour: Bienvenue au territoire sauvage!

16/05/2019

Ici se déroulent chaque jour, chaque minute, chaque seconde des histoires des plus étonnantes. Des histoires pleines de tension, de beauté sauvage et douce, telles que seule la nature peut écrire. Dans le cas actuel, il s'agit de la réserve naturelle des Monts d'Azur dans le Haut-Thorenc. Couramment vous pouvez y observer des bisons, des chevaux de Przewalski, des cerfs... Le projet signé par le directeur de la Réserve, le vétérinaire Patrice Longour, qui, avec son épouse Alena, a commencé à réaliser son rêve il y a dix-sept ans. Nous avons parlé avec Alena Longour de ce rêve nommé la Réserve biologique des Monts d'Azur...

Comment est-il facile (ou plutôt difficile) de préserver une réserve de nature sauvage, juste à quelques pas des lieux animés de la Côte d'Azur? Par exemple, il n'y a que 44 km jusqu'à Grasse, 60 km à Cannes...

Nous avons eu beaucoup de chance. Le lieudit « domaine du Haut Thorenc », fut épargné par l'homme et l'urbanisation. Sur cet espace de 700 hectares, toutes les conditions pour l'introduction des animaux sauvages européens étant réunies, nous n'avions plus qu'à relever nos manches et nous attaquer aux procédures administratives. C'était la partie la plus difficile et la plus longue de notre aventure.

Le fait que nous soyons près des grandes villes est un avantage pour les visiteurs de la Réserve qui a ouvert ses portes en 2007.

Lorsque vous vous êtes trouvée pour la première fois à Thorenc, s'agissait-il d'un "coup de foudre"? N'avez-vous jamais voulu vivre par exemple au centre de Paris ou à Prague?

Ce fut un coup de foudre pour mon homme. Pour moi c'était un peu différent.... Depuis mon plus jeune âge j'ai vécu en ville, et à part les weekends au chalet avec mes parents, mon environnement fut constitué de goudron, HLM et de qs brins de verdure.... J'ai connu Patrice lorsque j'étais étudiante à l'Université à Prague. J'étais donc une vraie citadine J. Lorsque mon époux m'a emmené la première fois au Domaine du Haut Thorenc, ma première phrase était : Jamais. Il est hors de question que je vive ici !!!

Aujourd'hui, soit 18 ans plus tard, je ne regrette pas du tout et si je devais retourner en ville, ce serait réellement très difficile ...

Quelles qualités (et connaissances) faut-il avoir pour réussir un projet comme celui des Monts d'Azur? De combien d'optimisme a-t-on besoin?

La Réserve des Monts d'Azur existe grâce à Patrice. Il a été, selon les dires de ses parents, passionné par les animaux de son plus jeune âge. Lorsqu'il a choisi de devenir vétérinaire, ce ne fut la surprise pour personne....

Il fallait déjà avoir l'idée d'une telle création... mais Patrice est un visionnaire. Il a compris il y a fort longtemps que la protection de la biodiversité était essentielle à la survie de l'espèce humaine.... Pour faire aboutir un projet comme celui-ci, il faut bien plus que de l'optimisme ou de la passion... Cela nécessite beaucoup d'intelligence, des grandes connaissances, de la persévérance, du courage et un brin de folie...

Mon rôle était de l'accompagner dans l'aventure, l'aider dans les domaines qui étaient les miennes et surtout de mettre la main à la pâte là où c'était nécessaire. Nous avons su, sans jamais vraiment le théoriser, séparer nos champs d'actions, afin d'être le plus efficaces dans les domaines qui étaient les nôtres et de faire en sorte à ce que l'ensemble de la machine avance...

Votre réserve est unique en Europe - laquelle est sa particularité? Comment se diffère-t-elle des autres parcs naturels? Dans quelle mesure est-elle inspirée par des réserves africaines?

La particularité de la Réserve des Monts d'azur consiste en son idée initiale : Redonner aux animaux sauvages leurs place dans la nature. Démontrer que les interactions entre les espèces, les espèces avec l'espace sont bénéfiques pour la nature et l'homme qui en fait partie...

La Réserve des Monts d'Azur est le premier endroit en Europe où cohabitent, à nouveau, dans un seul et même espace, Bison d'Europe et Cheval de Przewalski... sans oublier les cerfs, biches, sangliers etc etc .

L'inspiration vient d'Afrique c'est indéniable. Le président Botswanais, Monsieur Yann Khama, lance ce pari de la création d'une Réserve en France à Patrice en 1998 à Paris.... Les animaux sauvages, dans un espace suffisant pour qu'ils puissent y évoluer, se nourrir tout en partageant les ressources avec d'autres espèces, se reproduire, avoir une vie sociale.... Et où l'homme n'intervient que comme observateur ... Voilà la base apprise en Afrique.

Quelles idées ont vos visiteurs et avec quelle expérience quittent-ils Thorenc?

Certains de nos visiteurs ne peuvent s'imaginer que-est ce qu'une vraie réserve. Faire un voyage en Afrique ou dans d'autres espaces lointains, pour l'instant sauvages, n'est pas donné à tout le monde. Par contre, presque tout un chacun d'entre nous connait un ZOO. Bien des personnes s'imaginent par conséquent un ZOO amélioré, avec des enclos au milieu des quels on peut se promener... Il nous faut donc expliquer la nécessité d'être accompagné par un guide, une réservation préalable, des horaires de visites fixés....

Mais la quasi-totalité des personnes qui quittent la Réserve, du moins je l'espère, comprennent les raisons de ce fonctionnement. Ils partent avec une idée différente de l'animal sauvage, de son rôle et de sa place dans la nature que celle avec laquelle ils sont arrivés...

Qu'est-ce qu'on peut découvrir sur une superficie de 700 hectares? Combien d'espèces animales vivent ici et quel rôle jouent-elles dans cet écosystème?

Outres les animaux emblématiques, comme les bisons d'Europe, les Chevaux de Przewalski, les cervidés ... plusieurs milliers d'espèces d'animaux furent répertoriés par des naturalistes. Les oiseaux par ex. que l'on peut observer depuis nos cabanes spécialement emménagées.... Sans oublier les insectes, les rongeurs, les reptiles etc etc.

Chaque animal, chaque espèce joue un rôle particulier dans l'ecosystème. L'évolution des espèces et de la nature ont été fait de manière logique, chacun a sa place et chacun a sa fonction. Chaque être vivant utilise, reforme et influence l'ecosystème des autres êtres vivants. Il y a beaucoup de choses que l'homme ne sait pas et ne connais pas, bien de trésors sont encore cachés dans la nature....

Pour dévoiler un peu le secret de cette charmante nature vierge, certainement une dizaine de minutes ne suffira pas. Est-il possible de prolonger le séjour d'un jour ou deux?

Il est vrai que pendant une seule visite, l'on ne peut saisir qu'une petite partie de la philosophie et de la raison d'être de la Réserve des Monts d'Azur. Ce n'est que lorsque l'on reste sur place plusieurs jours, que l'on observe les animaux dans toutes les phases de leur évolution dans une journée, sous différentes ambiances météorologiques, que l'on peut apercevoir les relations entre les animaux de la même famille, leurs interactions avec les autres, leur relation à l'homme...

Il est également important d'observer les animaux pendant les différentes saisons de l'année... la période des amours, des naissances, la préparation pour l'hiver....

La question suivante a été inspirée par une sagesse de Hans Christian Andersen: "Tous les livres jaunissent, mais le livre de la nature a chaque année une nouvelle et magnifique réédition". Quelle saison attire le plus de visiteurs?

Et quelle sagesse ! La nature renait chaque année, au printemps.... Tout comme les petits qui naissent chaque année entre avril et mai. Comme j'ai évoqué il y a qs lignes, chaque saison est différente et chacune a son importance. L'ambiance et les couleurs des forets et de plaines, les attitudes et comportements des animaux changent d'une période de l'année à l'autre... Les naissances au printemps et le brame du cerf de l'automne restent cependant les plus attirants pour les visiteurs.

Avec quoi aimeriez-vous encore enrichir votre "livre de la nature"? Quels sont vos projets et vos rêves?

Notre projet, le plus immédiat, est l'introduction des Elans. Ce cervidé majestueux des marécages devrait rejoindre la réserve cette année. Puis l'agrandissement de l'espace vers les barres rocheuses pour pouvoir accueillir les mouflons et les chamois... Notre livre a encore bien des pages blanches, et nous avons encore bien des mots à y inscrire... Le rêve ultime serait de pouvoir permettre aux animaux sauvages de retrouver leur vrai place dans nos vies, nos forêts et nos espaces naturelles, en liberté....

Alena et Patrice Longour
Alena et Patrice Longour


Stanislava Bezdeckova

Photo : archives Alena Longour, Réserve biologique des Monts d'Azur, Haut-Thorenc